PAX COTENTINA

En cherchant à enquêter sur une série de cadavres de jeunes femmes repêchés dans le port en eau profonde de Cherville-sur-Mer, les trois principaux personnages du roman - Pauline Vasseur, une jolie rousse et coiffeuse trentenaire qui n’a jamais quitté sa ville et rêve d’aven-ture ; Dylan Lepetit, un ancien camarade de lycée au chômage, au teint laiteux et amoureux transi ; et, enfin, Stanislas Allix, un policier cinquantenaire, veuf, grisonnant et grognon - vont se heurter à une mystérieuse « Organisation »…

Enchaînant, pour les besoins de leur enquête, les virées dans les bars de nuit du vieux Cher-ville (page 73) et les balades sur le cap de la Hague (page 88), ces trois principaux person-nages vont apprendre à mieux se connaître. Des sentiments amoureux vont naître. Voire plus (page 100). Hélas, l’amour a-t-il encore sa place quand on s’intéresse de trop près à l’ « Organisation » ?

En enquêtant sur les soirées « bunga bunga » (page 154) organisées par la mystérieuse «Organisation» - où se retrouvent pour des parties fines quelques membres de la bonne société chervilloise et des cadres des « entreprises stratégiques » de la péninsule, parfois accompa-gnés d’émissaires africains ou sud-américains venus conclure d’obscures contrats pour la construction de vedettes de guerre (page 155) -, les trois principaux personnages vont signer leur arrêt de mort.

Sauf l’un d’entre-eux qui va trahir…


Voir la chronique de ce roman sur France Bleu Cotentin : Pax Cotentina sur France Bleu

Voir l'article de La Presse de la Manche sur Actu.fr

Voir aussi la critique d'Éric Biétry-Rivierre dans Le Figaro


Presse de la Manche - 10 mars 2020
Presse de la Manche - 10 mars 2020